Edgy Eft

logoubuntu

Suite à la mise à jour d’Ubuntu vers la version 6.1, l’ordinateur de la salle des profs est propulsé par Edgy Eft.
L’opération de mise à jour a duré toute la matinée et a été effectué avec la commande gksu « update-manager -c ».

  Aucun commentaire

Ubuntu après 8 jours…

Si vous avez lu Ubuntu après 24 heures, Didier, prof de Technologie et webmestre de dctechnologie.fr, nous livre la suite :

Je me suis piqué au jeu… J’ai donc modifié mes partitions. La partition principale passe de 6Go à 20 Go. Le swap est à 2 Go et la partition FAT32 pour l’échange avec Windows est à 18 Go. Pour modifier mes partitions, j’ai utilisé le très bon Gparted-live.
Malheureusement, je n’ai pas réussi à préserver complètement mon système (problème au redémarrage). Peu importe, j’avais des petits soucis, ça sera l’occasion de repartir à zéro.

Je remonte mon système assez rapidement. Certains paramètres ont été conservés. Je reprends où j’en étais avant de modifier les partitions. Je commence à prendre mes marques avec Ubuntu et je profite (enfin) pleinement de mon écran dans une résolution automatique de 1680×1050.

Néanmoins la période de fignolage est difficile.

Commençons par les problèmes.

Malgré la réinstallation du système, il m’est toujours impossible de lire des divx,avi ou autres dvd et ce quel que soit le lecteur. J’ai installé tous les codecs possibles…Enfin peut être trop…j’ai des conflits de version. Mais à mon avis il n’y a pas que ça…mais la je sèche…

Autre souci, mon scanner. j’ai la (mal)chance d’avoir un scanner Canon. Il est très bien reconnnu par Xsane mais le processus de numérisation est toujours aléatoire: en effet, après scannerisation d’un document, lors du retour, le chariot bloque…. Je n’ai rien trouvé de particulier sur le wiki si ce n’est qu’Ubuntu serait parfois capricieux avec certains scanners et en particulier avec la marque Canon.

Enfin la messagerie Thunderbird.
Malgré tous les bons conseils trouvés sur le web (partager sont profil, partager ses courriels), j’ai pour l’instant abandonné l’idée de partager le profil de mon client messagerie Thunderbird. Dans l’absolu, cela fonctionne mais j’ai rencontré pas mal de contraintes. La première se situe au niveau du codage des caractères: problème des caractères accentués mais à la limite cela n’est pas très grave et en creusant un peu , on doit pouvoir remédier à cela. Non, le problème majeur se situe au niveau de la définition des comptes. En effet, contrairement aux systèmes Linux, Windows est fort sensible aux virus. Cela nécessite de configurer les comptes messageries différemment et cela engendre un dysfonctionnement. Pour l’instant, j’ai donc séparé les deux systèmes. Je récupère aussi bien mon courrier sur Windows ou sur Linux mais pour l’envoi sous Ubuntu, je me mets en copie cachée systématique. Alors évidemment j’ai les messages en double mais si on voit le côté positif des choses, cela permet de ne rater ou perdre aucun message…

Mais positivons un peu.

Thunderbird.
Toujours à propos de messagerie, j’ai installé manuellement une version de Thunderbird qui fonctionne bien sur le principe énoncé plus haut. J’y ai ajouté l’extension moztraybiff qui permet d’être averti visuellement de l’arrivée d’un courrier (pas inclus dans la version linux apparemment). J’ai également modifié l’avertissement sonore. Pour cela j’ai récupéré un son au format .wav dans Windows. J’en ai alors profité pour le convertir sous Ubuntu au format .ogg grâce à l’excellent Audacity.

Firefox
J’ai également installé Firefox 2.0, le paquet officiel tardant à venir… J’ai naturellement récupéré mes marques pages sous Windows et les ai importés. Je poursuis la mise en oeuvre en vérifiant les différentes extensions disponibles. Au passage un petit truc de navigation: pour fermer un onglet rapidement , le pointer et cliquer avec le troisième bouton de la souris (généralement la molette). La vélocité du système est vraiment agréable et j’ai l’impression que le travail sur notre ENT (Scolastance) est facilité.

Appareil photo
C’est l’anniversaire de ma fille. Je prends des photos avec mon Kodak EasyShare DX4530. Visionnage immédiat. Je connecte mon appareil photo au PC. Ubuntu l’identifie directement… et lance automatiquement la visonneuse d’images gThumbs. Je suis impressionné…

Radio
J’ai souvent un fond musical lors de mon travail. J’écoute donc quelques radios. Je me suis crée des lanceurs que j’ai placés dans un dossier sur mon bureau. Je me suis même amusé à créer un menu dans Applications grâce à la commande Applications/Accessoires/Editeur de menus Alacarte.

Programmes
J’ai testé d’autres programmes comme Grisbi, un gestionnaire de comptes bancaires qui n’a rien à envier à d’autres applications payantes !

Enfin, j’ai testé Automatix. Il s’agit d’un installeur un peu comme Easyubuntu. On peut installer par exemple facilement Adobe Reader (en anglais) et d’autres choses. Mais ce qui me paraît intéressant dans ce package c’est un logiciel de backup. (installé mais pas testé).

Via Easyubuntu, j’ai installé les polices Windows (ouais j’ai osé !) .Cela me permet de conserver les mises en pages de mes documents.

Au fur et à mesure je découvre des « trucs ». Exemple, forcer la fermeture d’une fenêtre récalcitrante: Alt F2 Taper xkill pointer sur la fenêtre coincée.

Pour la suite…
Je pense que je vais tenter la mise à jour vers la version 6.10. Peut être cela réglera t’il mes problèmes ?

Je progresse doucement mais sûrement et comme j’ai vu sur le forum: L’informatique, ça fait gagner beaucoup de temps… à condition d’en avoir beaucoup devant soi !

  2 commentaires

iMac G5 et Ubuntu

iMacUbuntu

J’ai essayé la version PowerPC du Desktop CD de Dapper sur mon iMac G5 et j’ai constaté des problèmes majeurs. Le démarrage commence avec le logo d’Ubuntu puis les ventilateurs s’emballent, l’écran devient noir et le curseur se fige nécessitant un redémarrage forcé.

J’ai ensuite testé le Desktop CD de EdgyEft (build du 19 octobre 2006, release candidate), avec un démarrage qui, cette fois ci, aboutit, Gnome est utilisable, mais les ventilateurs tournent à fond, ce qui est relativement gênant. Le problème viendrait du noyau qui ne contrôle pas la température du processeur de l’iMac G5. Une solution [en] consiste à recompiler le noyau Linux.

Mise à jour le 27/11/2006 : Blanchet me signale une solution [en] plus aisée pour régler le problème des ventilateurs avec Edgy :

sudo -s
cd /lib/modules/$(uname -r)/kernel/drivers/macintosh
ls | cut -d. -f1 | xargs -n1 modprobe
lsmod | cut -d" " -f1 | grep windfarm >> /etc/modules
exit
  2 commentaires

Laurent installe Ubuntu

geometrie

Laurent, prof de Mathématiques et PRI (Personne Ressource Informatique), a commencé l’installation de Ubuntu sur ses deux ordinateurs personnels.
Il devrait nous livrer ses impressions prochainement.

  Aucun commentaire

Ubuntu après 24 heures…

Didier, prof de Technologie et webmestre de dctechnologie.fr, vient d’installer Ubuntu sur son ordinateur personnel :

Vendredi 20 octobre, 18h00, je me décide à installer Ubuntu 6.06 LTS. J’ai sous les yeux la documentation Simple_Comme_Linux.pdf, imprimée la veille.

Sous Windows, je vide une partition de 10 Go. Elle accueillera mon nouvel OS et un dossier d’échange.

Allez, je mets le CD dans le lecteur et reboot ma machine. Je lance Ubuntu (après avoir francisé l’accueil par F2). Une fois l’OS lancé , je clique sur installer situé sur le bureau.

De simples questions, très claires me guident. Attention cependant: choisir judicieusement le nom d’utilisateur et le mot de passe associé. Arrive la phase que je redoute un peu car délicate: le partitionnement (découpage du disque) et le formatage. En fait tout est prévu, l’application fournie est transparente. J’effectue mes réglages. Ce sera 6 Go pour la partition principale (/); 1,9 Go (pour le swap) et le reste (2,1 Go) sera gardé pour réaliser un lecteur d’échange,entre Ubuntu et Windows, en Fat 32. Tout ça se termine. Je quitte et retire le CD du lecteur.

Mais au fait, j’ai encore besoin de Windows … Que va t’il se passer ? Pas de panique! Le gestionnaire de boot GRUB s’installe automatiquement, détecte Windows et propose un démarrage sélectif.

Pour l’instant cela m’a pris environ 1 heure…

Je redémarre mon Linux tout neuf et règle immédiatement la résolution de mon écran afin de mieux travailler. Premier réflexe (et pour me mettre en confiance ?) je vais sur Internet via Firefox. Ça marche…

Je «bricole un peu» et découvre les rubriques. Les menus sont clairs et assez explicites pour mon utilisation. Je m’aperçois cependant que ma partition échange n’est pas là… Je vais sur le Wiki Ubuntu : il faut «monter le disque»…

Mais il est tard, et il faut mettre un peu les mains « dans le cambouis ». Je remets cette opération au lendemain.

Samedi 21 octobre,7h30, je démarre ma machine. Dans le menu de démarrage (GRUB) je m’aperçois que c’est Ubuntu qui est sélectionné par défaut pour démarrer, ce qui est logique. Néanmoins pour des raisons x; y et z je préfère pour l’instant que Windows soit l’OS lancé par défaut. Comment faire ? Je cours sur le Wiki qui m’est devenu indispensable… Je trouve un article.

Je veux donc éditer le fichier menu.lst. J’y arrive mais impossible à enregistrer les modifications, le fichier et en lecture seule…Et pas moyen de modifier les droits de ce fichier. Aïe … J’envoie un courriel à un spécialiste, un certain Yves G. La réponse (rapide) est claire: il faut éditer le fichier dans un terminal avec une ligne de commande:

gksudo gedit /boot/grub/menu.lst

Avant de me lancer, j’essaie de comprendre la ligne de commande et en particulier la commande gksudo. Vous savez où je vais pour trouver la réponse

Dans mon élan j’en profite pour découvrir les commande de base d’UNIX, selon ce lien.

Je me charge donc de mon fichier menu.lst. L’édition se passe bien. (il faut le mot de passe). Je modifie et enregistre mon fichier.

Je redémarre mon PC pour vérifier si la modification a été appliquée. Lors de ce redémarrage, je me dis que pour l’instant je suis le seul utilisateur et que je vais sûrement encore faire beaucoup de redémarrage. Comment faire pour être identifié directement ? Je me rends dans Système/Administration/Fenêtre de connexion/onglet Sécurité. Je coche Activer les connexions automatiques et j’indique mon nom d’utilisateur dans la zone ad hoc.

Je fais une petite pause et j’en profite pour installer Firefox 2.0 (version RC3 – sortie officielle le 26/10/2006). L’installation manuelle de mon premier logiciel se déroule parfaitement et me permet d’organiser mes dossiers (Création d’un dossier Documents, Download, Firefox,….)

Revenons au montage de mon disque évoqué plus haut. Sur le wiki, je trouve la procédure.

Je suis scrupuleusement les démarches. Je redémarre. Ça marche ! Identification automatique et mon disque apparait!

Je décide de commencer la rédaction de ces pages. Je lance l’Application Bureautique OpenOffice.org Word processor. Ah, c’est vrai il est en anglais. Je n’ai rien de particulier contre la langue de Shakespeare mais je décide de franciser tout ça. Rendez dans Système/Administration/Gestionnaire de paquets Synaptic. Je fais une recherche openoffice et je coche language-pack-fr-lang. Je lance l’installation. Redémarrage d ‘OpenOffice et hop fini. Je profite également du moment pour installer les dictionnaires.

Ceci fait, je veux tenter une impression. Système/Administration/Impression Ajout imprimante. Le pilote (ou l’équivalent) de mon imprimante est dans la liste. J’installe mon imprimante et je l’essaye en imprimant mon fichier sur les commandes UNIX: l’impression se fait mais elle est très lente… Ah enfin quelque chose qui ne va pas ! Faut pas exagérer, y ‘a bien des défauts dans ce truc… Faudra que je refasse des tests… Bon tant qu’on est dans les trucs qui vont pas, je tente de scanner une image. Le scanner est identifié sans problème, la scannérisation se lance mais au retour le charriot bloque… Je verrai ça plus tard…

A ce moment, j’ai passé environ 6 heures sur Ubuntu (pas d’affilée !)

J’aimerai à présent écouter un peu de musique sur mon poste. Mais Ubuntu ne sait pas lire les fichiers MP3 ! Un coup d’oeil sur ma documentation page 32. Un petit programme va installer les CODECS qui vont bien. Je lance donc l’installation de EasyUbuntu et me laisse guider. En fin d’installation, je teste quelques MP3, c’est bon. Me reste à essayer la lecture de DivX.

Dans cette « frénésie multimédia » je me demande comment écouter de la musique en streaming. Une recherche sur le Web (non pas sur le Wiki !) m’indique qu’il est préférable d’installer MPlayer. Je vais dans Système/Administration/Gestionnaire de paquets Synaptic. Je recherche MPlayer (en fait mplayer). Il faut installer une version en fonction de la configuration de sa machine. Si l’ordinateur est récent, on peut choisir mplayer-k7 ou mplayer-k6.

Ensuite, pour écouter le flux musical, il faut évidemment avoir une adresse. J’en trouve quelques-unes ici.

Bon la méthode est pour l’instant un peu « rustique » mais ça marche. Dès que j’ai un peu de temps je vais affiner la chose…

Pour conclure…

Sans fausse modestie, je me considère comme un utilisateur « averti » (pour reprendre le terme de la documentation). Néanmoins, j’ai été assez « bluffé » par Ubuntu. J’ai déjà eu l’occasion de tester d’autres distribution Linux. Néanmoins, ici l’installation est vraiment simple et sans trop de risques. D’autre part, la reconnaissance des matériels est vraiment très bonne et sans intervention particulière. Cela signifie que la distribution Ubuntu est utilisable sans problème par tous. L’interface est conviviale. J’ai l’impression qu’il s’agit en fait d’un savant mix de l’univers Windows et de l’univers Mac: bref on est pas dépaysé. A noter également la vélocité du système: au lancement, en cours de travail et à la fermeture.

Enfin le wiki (site alimenté directement par les utilisateurs) est vraiment très bien documenté.

Évidemment, il doit y avoir des choses à revoir mais le rapport qualité/prix (gratuit !) est vraiment plus qu’excellent.

Comme Rome ne s’est pas fait en un jour, la maitrise d’un OS prend du temps. Je vais donc continuer à le découvrir selon les situations qui vont se présenter. Pour ma gouverne personnelle, je vais tenter de consigner, sur fichier, mes impressions et procédures (au moins dans un premier temps…).

  1 commentaire

Encore une installation

Pack-CD

Didier, prof de Technologie et webmestre de dctechnologie.fr, vient d’installer Ubuntu en dual boot sur son ordinateur personnel. Il devrait décrire ses premières impressions prochaînement.
Suite au succès des CDs d’Ubuntu livrés par ShipIt, j’ai recommandé une dizaine de CDs.

  Aucun commentaire

Ubuntu en classe

globe

Ubuntu vient d’être installé dans la salle d’Histoire-Géographie de Roland. Le PC qui accueille Ubuntu ne dispose que de 128 Mo de mémoire vive et l’installationa été effectuée avec l’Alternate CD.
Cet ordinateur est relié à un vidéo projecteur pour permettre de présenter des documents aux élèves.
Dans le collège, il y a à présent deux ordinateurs propulsés par Ubuntu.

  Aucun commentaire

Alternate CD

memory

Laurent (PRI) a remplacé le lecteur de CD-rom du PC de la salle d’Histoire-Géographie. Cependant, avec seulement 128 mégaoctets de mémoire vive, ce poste de travail n’a pas la configuration matérielle minimale recommandée pour utiliser Ubuntu. L’installation est quand même possible, mais pas avec le Desktop CD, car il nécessite un minimum de 256 Mo de RAM. Il va falloir effectuer une installation à travers le réseau ou plus simplement utiliser l’Alternate install CD, adapté aux ordinateurs moins puissants, avec une installation en mode texte.

Il existe également une distribution dérivée de Ubuntu, nommée Xubuntu, prévue pour des machines moins performantes. Le gestionnaire de bureau Xfce de Xubuntu est un environnement moins gourmand en ressources que Gnome et, donc plus réactif, en particulier sur les ordinateurs moins récents. Par soucis d’uniformité, ce sera quand même Ubuntu qui sera retenu.

  2 commentaires

Installation reportée

René, prof de Musique, après s’être brièvement informé sur les avantages d’Ubuntu, a décidé de l’installer sur un de ses ordinateurs personnels.

lecteurCD

L’installation d’Ubuntu sur le PC de la salle d’Histoire-Géographie de Roland est reportée car il a été impossible de finaliser un démarrage depuis le Live CD. Le lecteur de CD-Rom capricieux, qui posait aussi des problèmes sous Windows, va être remplacé et Ubuntu devrait être installé prochainement.

  Aucun commentaire