Un singe au collège

closeCet article a été publié il y a 6 ans 1 mois 13 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Alors que tout le monde attend frénétiquement l’arrivée de Ubuntu 8.04 Hardy Heron, prévue le mois prochain, les ordinateurs du collège sont mis à jour vers Ubuntu 7.10 Gutsy Gibbon.

Pourquoi avoir attendu jusqu’à maintenant pour faire cette mise à jour alors que la version 7.10 est sortie depuis le le 18 Octobre 2007 ? il faut toujours un peu de temps pour que le script permettant de rejoindre un client Ubuntu au serveur SambaEdu3 soit adapté à une nouvelle version de Ubuntu. Ce script est disponible depuis seulement quelques semaines. De plus, en cas de problèmes particuliers avec cette version, il y a de fortes chances qu’on trouve rapidement la solution sur les forums puisque Gutsy Gibbon est présent maintenant depuis plus de quatre mois.

L’objectif est d’installer Ubuntu 7.10 sur les 17 ordinateurs de la salle informatique et de permettre à plus de 500 utilisateurs (élèves et profs) de s’authentifier sur ces machines avec leur identifiants personnels enregistrés dans l’annuaire de SambaEdu3.

L’installation a été réalisée par Laurent, prof de Mathématiques et personne ressource en informatique, en suivant ces différentes étapes :

  1. Pour repartir avec une configuration propre sans les réglages destinés au serveur précédent, installation de Ubuntu 7.10 à partir du CD-ROM sur un ordinateur : l’installation de de Gutsy s’est déroulée correctement mis à part un blocage lors de la phase « Scanning the mirror » liée au fait qu’on se trouvait derrière un proxy. Ce bug est répertorié sur Launchpad (#49777). En débranchant le cable ethernet, l’installation a pu s’achever de manière correcte.

  2. Après avoir redémarré, rebranché le cable réseau, renseigné le proxy, les paquets sont mis à jour puis une première sauvegarde est réalisée avec OSCAR. Cette sauvegarde permettra de restaurer rapidement Ubuntu 7.10 en cas de besoin, en particulier si l’application du script lors de la procahine étape tourne mal.

  3. Le script rejoint_se3_ubuntu-7.10.sh est appliqué. Après redémarrage de la machine, Laurent a pu pu se connecter avec ses identifiants renseignés sur le serveur Sambedu, accéder aux partages du serveur, brancher sa clé usb et même naviguer directement avec Firefox (sans rien régler de plus !). Tout cela semble normal et pourtant ce n’a pas toujours été aussi facile d’intégrer un client Ubuntu dans un réseau LDAP.

  4. Dans la foulée, l’installation est personnalisée afin de correspondre a nos besoins: le dépôt Medibuntu est ajouté, Wine est installé, …

  5. Un compte local sans les droits d’administration est créé. Il pourra servir aux élèves en cas de soucis avec l’authentification sur le réseau ou bien en cas d’oubli de leur mot de passe personnel.

    Cependant, le script appliqué précédemment a modifié certains paramètres et il est dorénavant impossible d’ajouter un utilisateur de manière graphique. Sur une autre machine, cette création est possible si on l’a fait avant d’appliquer le script rejoint_se3_ubuntu-7.10.sh. Curieusement, en passant par le terminal avec les commandes useradd et userpasswd, la création d’un compte local supplémentaire fonctionne.

    Le script a également modifié d’autres paramètres qui entraînent un gel lors de la déconnexion d’un utilisateur, avec ou sans les droits d’administrateur, installé localement sur la machine. Ce n’est pas très gênant, car à priori toutes les personnes amenées à utiliser ces ordinateurs disposent d’un identifiant et d’un mot de passe stocké sur le serveur SE3 et n’ont donc à priori pas de raison (sauf oubli de leur codes personnels) d’utiliser un compte local.

    Par contre, ce blocage arrive aussi parfois à des utilisateurs du domaine lorsqu’ils se déconnectent. D’autres utilisateurs de Ubuntu avec Se3 ont constaté ce phénomène mais nous n’avons pas de solution pour l’instant à part CTRL-ALT-BACKSPACE pour redémarrer le serveur graphique.

    D’autre part, à la connexion, il arrive parfois qu’on ait un message d’erreur disant que Gnome n’a pas trouver les paramètres de sessions et qu’il démarre avec une présentation très basique (mais tout fonctionne).

  6. Il reste à définir les réglages par défaut des utilisateurs sachant que tous les homes existent déjà sur le serveur SambaEdu et que ce sont ceux-là qui seront utilisés lors de la connexion de la station. Les concepteurs de SambaEdu3 (SE3) ayant bien pensé leur système, ils ont prévu la possibilité de déployer des répertoire et des fichiers dans ces homes directement depuis l’interface du SE3. Par exemple, pour que les utilisateurs disposent automatiquement du proxy, de la page d’accueil et des réglages de Firefox, le répertoire caché .mozilla d’un utilisateur modèle est copié, avec le compte admin, dans le dossier Deploy du partage Docs situé sur le SE3. Puis, dans l’interface du SE3, les destinataires sont choisis et le serveur se charge de cette tâche de copie en masse. Il est ainsi possible de compléter au fur et à mesure les profils des utilisateurs avec les réglages qu’on souhaite imposer de base aux utilisateurs. La prochaine étape sera de pouvoir proposer un bureau type ainsi que les réglages de base de gnome (supprimer certains boutons du tableau de bord, ajouter des raccourcis au bureau et placer certains boutons au même endroit pour tous).
  7. Réglages de locales : par défaut Ubuntu est en UTF8 mais les répertoires des utilisateurs sur le serveur sont en ISO-8859-15. Ceci implique que les noms de fichier ou dossier comportant des accents sont mal gérés et apparaissent avec des caractères bizarres. La méthode préconisée sur http://wwdeb.crdp.ac-caen.fr/mediase3/index.php/Client_Linux avec le paquet localconf ne semble pas fonctionner avec Ubuntu 7.10 puisqu’un apt-get install localeconf renvoie une erreur "E: Impossible de trouver le paquet localeconf". Avec l’aide d’autres utilisateurs de SE3 et en fouillant sur le forum d’Ubuntu-fr, la méthode suivante a fonctionné :

    Dans /var/lib/locales/supported.d/ supprimer en s’il existe.

    Dans le fichier /var/lib/locales/supported.d/fr, commenter les lignes existantes et rajouter les lignes ci-dessous :

    fr_FR@euro ISO-8859-15
    fr_FR ISO-8859-15
    

    Dans le fichier /etc/environment, commenter les lignes LANG et LANGUAGE existantes et rajouter les lignes ci-dessous :

    LANG="fr_FR"
    LANGUAGE="fr_FR"
    

    Ensuite, reconfigurer les locales avec la commande :

    sudo dpkg-reconfigure locales

    Redémarrer la machine et tester les réglages avec la commande locale qui doit renvoyer une liste avec en particulier LANG=fr_FR.

  8. L’installation d’Ubuntu 7.10 Gutsy Gibbon ainsi réalisée est déployée sur l’ensemble des ordinateurs de la salle informatique avec OSCAR.

Déploiement avec OSCAR

Maintenant que la procédure d’installation et de déploiement Ubuntu 7.10 dans la salle informatique s’avère fonctionnelle, on peut la résumer en quatre étapes :

  1. Installation et configuration d’Ubuntu 7.10 sur un poste
  2. Application du script rejoint_se3_ubuntu-7.10.sh
  3. Renseignement des réglages par défaut d’un nouvel utilisateur
  4. Déploiement de l’installation avec OSCAR

Gutsy en salle informatique

Liens :

  20 commentaires

20 commentaires

  1. racoon97 dit :

    C’est vraiment beau tout ces PC sous Gutsy. Un vrai petit paradis ! Sinon c’est quoi comme marque Hewlett Packard ? Dell ? Packard Bell ? ;-)

  2. Raphaël Doursenaud dit :

    Bravo!

    @racoon97 : Je lis NEC sur les PCs …

  3. Yves dit :

    Effectivement, ce sont des NEC :-)

  4. Jewome_62 dit :

    C’est les même pc que dans mon CDI, ubuntu marche bien sur ces pc alors?

  5. Yves dit :

    @Jewome_62 : Ubuntu fonctionne bien sur ces machines :-)

  6. adam0509 dit :

    Ca a l’air chiant a faire quand même

  7. Laurent dit :

    Pour adam0509: meuh non, c’est pas chiant … la recherche et l’installation sont chronophages mais passionnantes, après … ça tourne (presque) tout seul.

    Pour racoon97: Je n’ai plus la config exacte en mémoire (mais je peux la retrouver si ça intéresse quelqu’un) mais ce sont des NEC PowerMate ML450, intel dual core 1.6Ghz, carte vidéo ATI en salle info et NVIDIA au CDI, 1 Go de RAM, Disques de 80 Go.Les postes datent de janvier 2007 pour la salle info et juin 2007 au CDI.

  8. CoinCoin dit :

    je trouve ça vraiment sympa d’installer ubuntu dans un lieu rassemblant autant de monde!

    ça permet à tout le monde de constater qu’il existe des alternatives, alors félicitations !

  9. Vilraleur dit :

    Quand je pense que j’ai pas réussit a installer un Ubuntu (sur clef USB) sur mon Nec ML260 du boulot … et là … 30 machines …
    Y’a de l’injustice ici bas !
    (Sinon il y a des fonds d’écran plus jolie )

  10. Yves dit :

    @Vilraleur : Chaque utilisateur conserve la possibilité de personnaliser son fond d’écran. Après, les goûts et les couleurs ;-)

  11. Jeff dit :

    J’ai trouvé une méthode plus simple pour déployer en moins de 10 minutes chrono une salle de 12 postes (50 serait la même chose…)

    Il s’agit du client léger !!!

    J’avais avant une salle de 12 pc sous mandriva 2006. cela fonctionnait bien mais les bureau était vite rempli de tout et n’importe quoi…
    J’ai donc cherché une solution qui me permette de figer les bureau avec les icone que je voulais ou je voulais sur le bureau.
    Je voulais également une maintenance simple n’ayant que très peu de temps !

    J’ai connu part le truchement du salon intertice la solution edutice ( http://edupack.edutice.fr ).
    Un cdrom que l’on met dans le serveur et on attend 10 minutes c’est installé ! Il n’y a plus qu’a démarrer les postes par le réseau et le tour est joué !
    Plus de disque dur dans les postes client, une configuration à base de PIII 450 avec 128 Mo de ram sa tourne nickel !
    Mon premier serveur a été un athlon 64 X2 avec 2 Go de ram et 250 Go de HDD.
    Je suis passer à un dell poweredge 2900 avec 500Go pour le stockage et en raid 5 pour plus de sécurité.

    Cette solution a égalemnt été déployé dans un autre lycée pour l’internat, la cafétaria et le cdi.
    Particularité, le cdi est pilote et contrôlé visuellement (vnc multi-poste) à partir du poste de la documentaliste. elle choisie les session en fonction de l’utilisation ( onisep, texte, internet et bcdi web etc….)

    Voilà, pour le partage d’expèrience…

    Vous verez sur le wiki que je travail sur une version du poste de travail éducatif sous linux mandriva.

    Bon courage à tous !!!

  12. Nizarus dit :

    Très intéressant mais y a t’il une alternative à OSCAR qui reste disponible que sur abonnement ?

  13. Yves dit :

    @Nizarus : C’est le service d’accompagnement OSCAR qui est sur abonnement. OSCAR est sous licence GNU GPL et il est possible de se fabriquer un CD-rom basé sur SystemRescueCd ;-)

  14. Laurent dit :

    Pour Nizarus:
    En fait, le serveur SambaEdu3 dispose directement d’un module de clonage:
    http://wwdeb.crdp.ac-caen.fr/mediase3/index.php/Le_module_Clonage_des_stations

    Faute de temps, je n’ai pas encore réussi à m’y pencher mais j’ai des collègues qui l’ont essayé et qui m’en disent que du bien.
    Les possibilités deviennent si vastes que ma transition de système de serveur prend du temps et pour l’instant, je me suis surtout intéressé à l’intégration des machines et en particulier les postes Ubuntu :-)

  15. Zil... dit :

    Bonjour
    et pour configurer la page d’accueil de firefox sous ubuntu directement par l’interface de se3, on fait comment?

    j’ai evidemment trouvé pour windows mais pas pour ubuntu

    Merci
    Zil…

  16. Laurent dit :

    Pour Zil: En fait, pour ça, j’utilise la fonctionnalité de déploiement de fichiers de SE3.
    Sur un poste Ubuntu, je paramètre mon firefox avec mes préférences (proxy, page d’accueil, marques pages, barre personnelle)
    Tout ça se retrouve sur le poste dans /home/monuser/.mozilla
    Je copie en admin ce répertoire dans le répertoire « /Docs/deploy » de SE3 et ensuite, depuis l’interface, j’envoie ce répertoire dans tous les homes des utilisateurs
    Plus d’info ici: Le module Déploiement dans les répertoires des utilisateurs

    Attention, cette méthode écrase les réglages déjà effectués par les utilisateurs

  17. zil dit :

    Grand merci grand manitou

  18. tremor dit :

    bonjour,

    se passer de l’utf-8 semble bien dommage juste pour une question de codage des caractères smb. /etc/security/pam_mount.conf accepte l’option iocharset il me semble afin de spécifier le codage utilisé par le serveur distant. la nouvelle version xml également :

  19. Mambourg dit :

    Bonjour,

    Je suis en train d’installer des clients Ubuntu 10.04 dans mon collège.
    J’ai réussi la jonction au domaine, mais je n’arrive pas à déployer les réglages par défaut que je veux donner à chaque utilisateur (votre étape 6).
    J’ai bien trouvé le dossier Deploy (Dans public), mais ensuite dans l’interface web, je ne sais pas où est-ce que je dois déployer ces fichiers.
    Pouvez-vous m’aider ?

  20. Laurent dit :

    Pour Mambourg : Pour les clients Ubuntu 10.04 dans un domaine SambaEdu3, il existe un script tout fait (celui de la 9.10) qui fonctionne mais avec une limite. Les profils des utilisateurs du domaine reste locaux sur les machines et c’est dommage car ils étaient itinérants avec la 9.10.
    Par conséquent, je pense (mais je n’ai pas essayé faute de temps) que la méthode avec le déploiement dans les profils du domaine ne marchera pas. L’interface web du Se3 pour cette fonction déploie par défaut dans /home quand on ne sélectionne rien dans la liste des répertoires proposés.(voir commentaire 16)

Laisser un commentaire