Les derniers petits problèmes à régler de Laurent

closeCet article a été publié il y a 12 ans 1 mois 8 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Laurent, prof de Mathématiques et PRI (personne ressource informatique) utilise Ubuntu comme système d’exploitation par défaut depuis un peu plus de six mois. Il dresse aujourd’hui sa liste personnelle des points à améliorer :

Ce qui me bloque encore sous Ubuntu Edgy…

Un seul logiciel : Money… J’ai testé Gnucash et Grisbi mais aucun ne permet de récupérer des comptes utilisant 2 devises… En effet, j’ai commencé mes comptes sur Money en 2000 alors que la devise était encore le Franc et je suis passé ensuite à l’euro dans le logiciel… Je souhaiterais conserver l’historique de mes comptes et ne pas recommencer à zéro.

J’ai essayé d’installer Money avec Wine mais malgré une installation qui se déroule normalement, le logiciel ne fonctionne pas.

Je n’ai pas été au bout de mes tests de VirtualBox, si Money marche avec cette solution, ça évite au moins de rebooter…

Deux périphériques :

  • un appareil photo numérique USB « annoncé » ID 0d64:0107 DXG Technology Corp. Horus MT-409 Camera  par lsusb mais «étiqueté » GENIUS DSC-1.3M. Aucun des sites de ces 2 fabricants ne fournit de pilote pour Linux et aucun n’est dans la liste des appareils de gtkam. Cela ne donne rien non plus avec gphotofs qui n’arrive pas à lire le volume.
  • Un combiné scanner-imprimante jet d’encre, CANON SmartBase MPC190 USB dont je n’arrive à faire fonctionner ni le scanner, ni l’imprimante sous Ubuntu.

Après plusieurs recherches et ballades attentives sur les forums d’Ubuntu, je sèche un peu aussi tous les commentaires, suggestions, idées seront les bienvenus.

Merci d’avance !

Les points évoqués par Laurent sont principalement liés au fait que des sociétés tierces ne fournissent pas de pilotes Linux pour leurs périphériques (ici un appareil photo et une imprimante multifonction).

Le logiciel de gestion personnelle de comptes bancaires est un exemple qui montre les implications qu’entraînent l’utilisation d’un logiciel propriétaire et les dépendances qui en découlent. La virtualisation peut apporter une réponse (un peu lourde quand même) en attendant que Gnucash gère l’import des comptes avec deux devises.

  Les commentaires sont fermés

Pas de commentaire

No comments yet.

Sorry, the comment form is closed at this time.