Utilisation d’OSCAR pour déployer Ubuntu

closeCet article a été publié il y a 14 ans 3 mois 6 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

OSCAR est un ensemble d’outils qui permettent aux administrateurs réseaux d’installer facilement une salle complète à partir d’un poste fonctionnel.

OSCAR est distribué sous licence GNU/GPL.

Projet OSCAR : http://www.crdp-lyon.cndp.fr/oscar/

Laurent, prof de Mathématiques et PRI (Personne Ressource Informatique), utilise OSCAR, pour déployer Ubuntu dans la salle informatique du collège où je suis enseignant.

Dans un précédent billet, Laurent a présenté OSCAR. À présent, il détaille la procédure utilisée pour déployer Ubuntu sur les 17 postes de la salle informatique :

J’ai utilisé la version 1.0.9 d’OSCAR puisque c’est à partir de celle-là qu’est reconnue ma carte réseau RTL 8168/8111 sur les NEC PowerMate ML450.

Mon poste modèle possède un disque d’environ 80 Go comprenant une partition WindowsXP et une autre Données installées par mon fournisseur de matériel. Je veux juste conserver la partition Windows XP pour m’éviter le travail d’installation, de mise à jour et d’activation (surtout qu’en plus c’est WinXp SP2 OEM et que je n’ai aucun CD d’installation, juste un CD de restauration !)

J’utilise Gparted sur le CD d’OSCAR pour redimensionner la partition WinXP, supprimer la partition données et créer les autres partitions dont j’ai besoin.

  • Partitionnement du disque avec Gparted d’Oscar
    • Démarrage sur le CD, lancement d’Oscar, Menu Disques puis Gparted
  • Disque Dur SATA 80 Go [sda]
    • Une partition primaire 25 Go NTFS WindowsXP SP2 [sda1]
    • Une partition étendue 55 Go [sda2]
      • Une partition logique 15 Go FAT32 Transfert Images [sda5]
      • Une partition logique 20 Go Ext3 Oscar [sda6]
      • Une partition logique 1 Go SWAP-Linux [sda7]
      • Une partition logique 19 Go Ext3 Ubuntu [sda8]

Sous Windows XP, j’ai copié newsid.exe sur C:\Oscar pour le changement de SID de XP et créé un fichier oscar.bat sur la première partition FAT32 (D:\ chez moi) et mis un raccourci vers ce fichier dans C:\Documents and Settings\All Users\Menu Démarrer\Programmes\Démarrage\.

Cela permet des redémarrages automatiques permettant les changements automatisés de SID, de nom de poste et de mise dans le domaine (ce dernier point me pose malheureusement un soucis car je dois mettre les postes manuellement dans le domaine car ALPES, mon serveur de domaine, ne l’accepte pas automatiquement).

J’ai ensuite installé Ubuntu sur la partition sda8

Remarque: la première fois, j’ai installé OSCAR et ensuite Ubuntu. J’ai alors du faire Oscar/Disques/Menu/réparer_boot pour avoir le choix Ubuntu dans Grub.

Après sauvegardes de mon poste modèle (une de WinXP et une de Ubuntu), j’ai utilisé sur le modèle Serveur_Clone avec winXP comme sauvegarde à restaurer pour formater les autres postes ( sur les postes vierges, démarrage sur CD d’OSCAR et client-cloné ) et mettre winXP avec DHCP, nom du poste, domaine et changement de SID.

En choisissant client_cloné, cela permet quatre choses :

  • Partitionner les postes vierges à l’identique du modèle.
  • Installer OSCAR sur chaque poste (plus besoin du CD ensuite)
  • Envoyer la sauvegarde choisie sur la partition OSCAR du poste vierge
  • Restaurer la sauvegarde sur la même partition que celle du modèle

Cette commande sert surtout la première fois pour partitionner le poste ou lorsqu’on veut ajouter des partitions pour diverses raisons.

J’ai ensuite déployé Ubuntu avec Serveur_Multi et Client_Multi pour envoyer uniquement l’image de la partition concernée. (J’aurais pu faire Ubuntu d’abord et winXP après, ça ne change rien)

Client_Multi ne fait que deux choses :

  • Envoyer la sauvegarde choisie sur la partition OSCAR du poste vierge
  • Restaurer la sauvegarde sur la même partition que celle du modèle

C’est la commande qu’on utilise au quotidien après mise à jour d’un des système.

Au démarrage, grub ne proposait que Windows et OSCAR. J’ai donc à nouveau été dans OSCAR, Disques, Menu, Réparerboot et au rédémarrage suivant, j’avais alors les trois choix.

  3 commentaires

3 Comments

  1. Ubuntu et linux en général s’industrialisent…

    Comment gérer facilement un parc de machines identiques au sein d’un réseau maitrisé ? la réponse est sans doute dans des outils comme OSCAR, que notre ami professeur et fervent défenseur de Linux/Ubuntu décrit dans son blog « Ubuntu dans la sal…

  2. Jean dit :

    Bonjour,
    Expérience intéressante ! Pouvez vous m’indiquer comment vous faites les fréquentes mises à jour du système proposé sous Ubuntu ?
    – MAJ manuelle sur un poste + création d’une image + répercution sur l’ensemble des poste ?
    – Autre technique moins barbare ?
    Merci d’avance pour votre retour d’expérience.
    Cybersalutations.
    Jean

  3. Yves dit :

    Bonjour Jean,
    Effectivement, la méthode employée est bien celle que vous suggérez 🙂

Sorry, the comment form is closed at this time.