Ubuntu au collège ?

closeCet article a été publié il y a 12 ans 7 mois 11 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

À la fin du mois de septembre 2006, Ubuntu a été installé sur un des ordinateurs de la salle des profs du collège où je suis enseignant.

Laurent, prof de Mathématiques et PRI (Personne Ressource Informatique), nous fait part des ses réflexions sur Ubuntu au collège:

Concernant l’environnement informatique au collège, les questions techniques dominent aussi mais le nombre et les types d’utilisateurs concernés, la diversité des outils utilisés et les contraintes du réseau, de l’architecture et des instances de décisions rendent la réflexion par rapport à Ubuntu plus structurelle et plus «stratégique».

C’est finalement la partie la plus intéressante car on dépasse très largement et très rapidement les questions techniques pour envisager des problèmes de fond en terme d’usages des TICE (Technologies de l’information et de la communication pour l’éducation).

L’idée de départ de notre expérience était de faire découvrir un système alternatif et finalement de montrer par la pratique que le choix en la matière est possible. Démarrer cette expérience en salle des profs sur un poste ciblé, avec des usages déterminés nous a permis d’éviter un certain nombre d’écueils et de rendre naturelle l’utilisation d’un nouvel environnement sans créer de rupture brutale avec l’existant … comme en témoignent les nombreuses impressions récoltées par Yves. Cela nous a permis également de diffuser, modestement mais patiemment, auprès de nos collègues, une autre façon d’envisager l’informatique (logiciels libres, communautés d’utilisateurs, partage des compétences et des connaissances). À ce sujet, je vous invite à lire Pourquoi les enseignants devraient utiliser des logiciels libres sur le blog d’Alain Bolli.

L’idée suivante qui germe depuis le début de cette expérience dans ma petite tête encombrée est tout bonnement d’utiliser Ubuntu dans le cadre de nos travaux avec nos élèves en salle informatique.

J’entends déjà les « sirènes » habituelles fondre sur moi avec l’éternelle rengaine de l’école « à côté de la plaque » et du besoin des entreprises en « spécialistes » en logiciels de bureautiques bien connus…

Loin de moi l’idée de rentrer dans le débat ici car à notre niveau en collège, offrir aux élèves une culture riche et variée dans tous les domaines est un meilleur investissement pour l’avenir que de les « spécialiser » pour ne pas dire « enfermer » dans une façon unique de faire les choses…

Pour en revenir au concret, à l’occasion du changement de matériel de notre salle informatique, je pense de plus en plus sérieusement à mettre en place une distribution Ubuntu en dual-boot avec Windows XP sur les stations. Pour l’instant, c’est une idée car je ne suis pas le seul à décider et les implications sont nombreuses mais rien ne s’y oppose à par l’investissement de temps que cela va impliquer en particulier à cause de la maintenance des deux systèmes. Je ne manquerais pas de vous tenir au courant si les choses se concrétisent.

  8 commentaires

8 Comments

  1. Anonymous dit :

    Utiliser des Logiciels Libres à l’école et avec les élèves ne relèvent d’une utopie.
    Dans le cadre du B2i et des différentes approches de l’informatique par les élèves, il n’est pas stipulé qu’un fournisseur de logiciels doit être priviliégié au détriment d’un autre.
    En fin de collège, les élèves doivent connaître certaines fonctions et possibilités d’un *tableur* et non d’*Excel*. De même pour Word, PowerPoint…

  2. FloriB dit :

    Je suis complètement d’accord avec le commentaire précédent ainsi que l’article, je fais l’expérience des deux situations.
    Je fais migrer une école sur des solutions libres GNU/Linux (Ubuntu).
    * Postes de travail,
    * Serveurs (dédié administratif et Web)
    – LAMP + Développement applicatif Gestion École
    – CMS libre (Joomla!)

    et

    Préparation passage B2i (enfants handicapés scolarisés) sous wInd0w_s_XsPi ! (avec une Plus grosse structure administrative)

    C’est une expérience que je voudrais voir à grande échelle !

    Je crois que c’est une discussion qui mérite un forum, le sujet est précurseur mais prometteur.

  3. luigifab dit :

    Administrer une centaine de PC sous linux n’est pas bien compliquer :

    Si tous les PC sont sensiblement identique, il faut faire une image disque d’un système près à l’emploi.

    Ensuite il suffit de mettre cette image disque sur tous les ordinateurs et faire deux trois réglages : IP et nom du PC.

    Ensuite pour les mises à jour, il faut créer un dépôt local sur le serveur. Chaque PC devra contenir l’adresse dans sa liste de dépôt et sa roule.

    Pour les autres types de mise à jour : installation de nouveaux programmes… il suffit juste de lancer automatiquement un script qui ira exécuter un fichier placer sur le serveur.

    Donc pour résumer : image disque, dépôt local et script = maintenance très aisée.

  4. Yves dit :

    @FloriB : Si plusieurs lecteurs en font la demande, je viens bien ouvrir un forum pour des discussions sur ce sujet. Pour l’instant, je pense que les commentaires sur ce blog permettent déjà des échanges intéressants. Il y a aussi une discussion sur les forum de Framasoft.

  5. daria dit :

    Je vous fais part de ma ridicule expérience : l’an dernier dans une école primaire (cycle 3) de campagne. J’ai mis 2 « vieux » ordinateurs sous Edubuntu (le dernier ordi de la classe étant sous XP).
    Les gamins s’en sont servis sans + ni – de difficultés que sous Windows : )
    Ils utilisaient principalement le traitement de Texte (OOo je crois)dans le cadre du B2i (pas de connexion internet dans ma classe). Tout est une question d’habitude je crois pour les utilisateurs je pense.
    Voili.

  6. yesilkart dit :

    Y a-t-il des informations sur ce sujet dans d’autres langues ?

  7. Yves dit :

    @yesilkart: ce blog n’est qu’en français.

  8. lucas dit :

    et si vous alliez voir ce site

Sorry, the comment form is closed at this time.