Installation d’Ubuntu

closeCet article a été publié il y a 12 ans 8 mois 2 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.
ubuntupeople

Après avoir booté sur le Live CD d’Ubuntu, on peut constater que les composants semblent reconnus sans problème. Le paramétrage du proxy dans les préférences de Firefox permet de surfer sur le web. Il est temps de lancer l’installlation d’Ubuntu. La décision est prise de ne pas faire de dual-boot. En conservant les réglages par défaut, deux partitions seront créées, une pour le système et l’autre pour le swap. Un redémarrage et voilà, Ubuntu est installé.

  5 commentaires

5 Comments

  1. PB dit :

    « deux partitions… »
    Pas de partition home ? C’est pourtant bien pratique pour les éventuelles ré-installations du système.

  2. Yves dit :

    À terme, les utilisateurs vont s’authentifier auprès d’un serveur LDAP pour monter leur home, qui n’est pas sur la machine client.

  3. PB dit :

    Merci d’avoir répondu si vite.
    Je raisonnais comme s’il n’y avait qu’un PC : je n’y connais rien en réseau (mais je vais m’y mettre !). Est-ce « difficile » d’installer plusieurs PC en réseau sous Ubuntu ? (comparé à l’installation d’Ubuntu sur un PC seul par exemple).

  4. Yves dit :

    C’est Laurent (PRI) qui s’est occupé de déployer Ubuntu avec OSCAR, un outil à l’usage des administrateurs réseau, qui permet d’installer facilement une salle complète à partir d’un poste fonctionnel.

  5. Laurent dit :

    Pour rebondir sur le message de PB, je suis justement en train de rédiger un petit article sur le sujet car j’ai quelques points dont je n’arrive pas à me dépatouiller … Je vais essayer de le finir ce soir et Yves pourra le mettre en ligne dès qu’il pourra.

Sorry, the comment form is closed at this time.