Ubuntu à l’école primaire

closeCet article a été publié il y a 7 ans 6 mois 14 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Daria est professeur des écoles. L’an dernier, elle a équipé sa classe avec deux ordinateurs sous Edubuntu.

Elle a évoqué son expérience dans les commentaires du billet Ubuntu au collège ?.

J’ai trouvé son témoignage très intéressant et je lui ai proposé de décrire plus amplement son utilisation d’Edubuntu avec ses élèves.

Témoignage : Mon expérience avec des élèves de cycle 3 dans une école primaire rurale.

L’an dernier, j’ai fait don de deux vieux ordinateurs à mon école (des récup d’amis qui ont changé d’ordi et qui voulaient s’en débarasser!) Un pentium III 256 Mo RAM et 20 Go de disque dur et un amd (équivalent pentium II) je ne me rappelle plus de la RAM et de la capacité du disque dur. Dans la classe, il y avait déjà un ordinateur avec XP (aucun relié à internet). Internet n’était disponible qu’en bas débit dans la classe de la directrice. Heureusement dans l’année scolaire (fin) est arrivé l’adsl (toujours uniquement dans sa classe).

J’ai cherché chez moi sur le net des distributions légères qui pourraient convenir à la configuration des ordi. J’ai testé Dawn Small Linux, Beatrix…Mais soit les distrib étaient en anglais, soit le graphisme (forcément) était peu avenant pour moi donc pour les gamins…

J’ai essayé aussi Xubuntu que j’ai gardé sur le plus vieux des ordi (ça ramait…!) J’ai testé Edubuntu sur le poste Pentium III et certes, c’est quand même poussif quand on lance Open Office, mais bon ça se fait !

J’ai installé des petits exercices du B2i à réaliser sur traitement de texte (Couper/coller, surligner, etc.), ils saisissaient aussi le compte-rendu des sorties effectuées (but = journal scolaire annuel papier!) Pour aller consulter des encyclopédies sur CD-ROM ou faire des jeux éducatifs c’était sur le poste XP !

Chaque ordinateur était indépendant, j’ai donc demandé à ce qu’ils soient mis en réseau (la mairie a fait appel à un professionnel pour installer les cartes réseaux et configurer le réseau (Samba). La mise en réseau avait pour première vocation de mettre à disposition des élèves leurs travaux B2i effectués disponibles depuis n’importe lesquel des 3 ordi. Car auparavant j’avais affecté un certain nombre d’élève à un ordi précis (mais ça bouchonnait !) Là, chaque élève avait un dossier à son nom dans lequel il enregistrait ses travaux et ce dossier était accessible depuis n’importe quel poste. Les élèves allaient sur les ordi soit quand ils avaient du temps libre (exercices finis avant les autres) soit pendant un moment déterminé. Au tout début je mettais un CM2 (tuteur) avec un CM1 et un CE2, puis après deux ou trois CE2 se débrouillaient seuls sur l’ordi.

J’ai fait des tutos avec copies d’écran que j’ai tiré sur papier et laissé à disposition des enfants à côté des ordi (pour qu’ils se débrouillent un peu seuls en cas de petits soucis («je me rappelle plus comment on fait ça ?» etc… ) Bien sûr auparavant je leur ai montré et expliquer comment on faisait notamment pour:

  • se logger (loguer?) (J’ai créé un identifiant et un mot de passe utilisateur = le même pour la classe ; j’étais la seule à connaître le mot de passe pour effectuer les tâches d’administration!) Donc casse possible limitée !
  • ouvrir le traitement de texte, enregistrer dans le bon dossier
  • voir le dossier de photos, etc
  • éteindre l’ordinateur

fond ecran

Bref rien d’extraordinaire. Pour certains qui avaient un ordinateur Windows aussi chez eux, ça a changé un peu leurs habitudes, mais une fois passé la prise de contact, ils n’ont pas eu plus de difficultés à utiliser Linux que Windows. Ceux qui ne connaissaient pas du tout l’ordinateur avaient peur de casser l’ordinateur (que ce soit Windows ou Linux) au début puis ils ont pris confiance et pas de problème non plus. Ils ont bien aimé le fond d’écran que je leur avais mis.

L’adsl arrivant en fin d’année scolaire, j’avais espoir que notre classe soit reliée à l’adsl aussi, mais il fallait faire de gros travaux (percer des gros murs, tirer beaucoup de cable… ) et c’était pas prévu au budget de la petite commune. Donc pas d’adsl quand j’étais dans cette classe.

Depuis j’ai changé d’école et je ne sais pas si les enfants continuent d’utiliser les ordi Linux. J’ai bien expliqué le fonctionnement à la collègue qui me succèdait, je lui ai créée et laissé des tutos papiers qui expliquaient notamment comment résoudre quelques petits problèmes avec le mot de passe pour les tâches d’administration, etc…

En conclusion, je ne sais pas ce qu’il en est à l’heure actuelle, mais mon expérience Linux/élèves a bien fonctionné pendant les quelques mois durant lesquels ce système était en place. Mon choix de distribution est peut-être critiquable (par rapport à la configuration des ordinateurs) mais je voulais donner une seconde vie à des vieux pc et faire découvir Linux aux enfants (et pas de problèmes de licenses à payer pour l’école!).

Dans le passage à Linux, le plus dur, à mon sens, c’est que les gens acceptent le changement (minime en fait) dans leurs habitudes (par rapport au système d’exploitation)!

  14 commentaires

14 commentaires

  1. tenshu dit :

    Dieu merci

    il reste des enseignants soucieux de faire leur travail et qui enrichissent un peut leur cours!

    C’est d’autant plus rare dans le primaire que ça l’est dans le secondaire.

    Ne changez rien continué d’exercer avec passion!

    Amitiés
    Gaëtan

  2. illovae dit :

    simplement bravo et bonne continuation :-)

  3. ElManu dit :

    très intéressant cet article, merci d’avoir partagé votre expérience. Mais je suis vraiment curieux de savoir si votre successeur a continué sur la lancée ou pas !

  4. daria dit :

    Merci à tous pour vos encouragements :-)

    ElManu, je me renseignerai vers avril-mai à mon ancienne école pour savoir qui l’expérience continue et je vous tiendrai au courant si vous le souhaitez !

  5. Jb dit :

    Bravo,
    C’est formidable, et très très rare. Pas facile d’être à l’avant-garde. Bonne continuation et encore bravo !

  6. Vincent dit :

    J’envisage la même chose dans une école rurale de l’Hérault, mais sur les 11 PC dispos, il y a clairement un problème de matériel: 1,1Go de disque, PII 400MHz et…. 32Mo de RAM, autant dire que même Xubuntu ne fonctionne pas…

    Le problème dans les primaires, c’est le budget… ce sont les mairies qui financent et franchement, c’est pas dnas les gênes des élus de financer de vrai parc info, même de seconde main…
    Reste plus qu’à faire comme toi: faire appel aux dons…

  7. wam dit :

    concernant la suite OOo un peu trop lourde, je conseillerais abiword et gnumeric bien plus légers

  8. denis dit :

    bonsoir à tous,
    j’étais à la recherche de logiciels éducatifs pour le cycle 3 quand je sui tombé sur votre discution.
    Bravo à daria bien sûr.
    Je suis parent d’élève et avec un co-parent nous avons ramé un certain temps avant de trouver une solution qui semble désormais idéale:
    un bon pc (P4 + 1giga de ram) en serveur et une dixaine de PI avec 64mo de ram en clients.
    Comme distri, nous avons mis edubuntu feisty, il y a tout ce qu’il faut pour faire fonctionner les vieilles machines derrière un serveur (LTSP)

    je suis prêt à faire partager mon expérience à ceux qui en veulent: petit.goff@club-internet.fr

    ps: je cherche tjs des logiciels

  9. ikerc dit :

    j’admire ce genre de solutions GNU/LINUX pour l’éducation … dommage que ce soit au prof de faire cela et pas l’EN (comprendre d’éducation nationale)!

  10. Jean Pierre Nana dit :

    Merci Diara pour tes initiatives, je suis en train de préparer mon épreuve intégrée pour être enseignant dans les écoles secondaires en Belgique, particulière en informatique, et votre expérience m’a suggérée beaucoup de nouvelles idées pour mon travail.

    Bravo

  11. assimi dit :

    bravo tous simplement bravo

    j’aivu passé une brève qui me semble bien une entreprise fait passer la version pro à une version gratuite abuledu 8.08 j’ai regarder de plus prêt et c’est vraiment complet et c’est destiné a tous.

  12. engelleben dit :

    bonjour également je vous fait partager mon expérience http://engelleben.free.fr/index.php/2009/05/31/ubuntu-dans-les-ecoles

    marc

  13. Yves dit :

    Merci Marc pour ce lien et bravo pour votre expérience :-)

  14. Benjamin dit :

    Nous avons créé une association de promotion du libre qui récupére des ordinateurs et les redistribue à bas coût pour les écoles primaires et maternelles.

    Nous redistribuons chaque année près de 800 postes.
    Aujourd’hui avec la suite gcompris et le terrier, les instits ont une offre logicielle qui les satisfaits pleinement.

    Le site de l’asso :
    http://cevenneslibres.net

    Le type de machine reconditionnée :
    http://ordi-solidaire.fr

    Benjamin, bénévole à Cévennes Libres

Laisser un commentaire